DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trois ADN et un couffin


Royaume-Uni

Trois ADN et un couffin

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Un bébé avec trois parents, ou plus exactement, qui serait issu de trois ADN différents, les députés britanniques ont dit “oui”.
L’objectif de cette manipulation génétique, c’est d‘éviter la transmission de certaines maladies graves. Le Royaume-Uni deviendra le premier pays au monde à valider ce procédé controversé.

“Ca va être la première fois que nous allons intentionnellement manipuler le génome humain, constate le Dr David King, directeur de Human Genetics Alert. Ces 20 dernières années le monde s‘était mis d’accord pour ne pas faire cela, et une fois que vous avez franchi le pas, c’est très difficile de ne pas être entraîné sur la pente glissante des bébés sur mesure.”

Environ 125 bébés naissent chaque année en Grande-Bretagne avec un dysfonctionnement mitochondrial, transmis par la mère. Il est à l’origine de maladies comme le diabète ou la myopathie. Olivia est une maman porteuse :

“Quand vous avez un bébé, et découvrez qu’il est malade ou qu’il est porteur comme vous, explique Olivia Seaby, et que l’espérance de vie de cet enfant est très très courte… C’est dévastateur pour une femme.”

L’idée est de modifier le génome, en introduisant 1% d’un génome qui vient d’ailleurs. Les premiers bébés, nés de cette technique qui combinera les ADN de deux femmes et un homme, pourraient naître dès l’automne 2016.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Serbie-Croatie : refermer les plaies?