DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La dette grecque : Varoufakis rencontre Draghi à Francfort pour se rassurer


économie

La dette grecque : Varoufakis rencontre Draghi à Francfort pour se rassurer

Rien n’a filtré de la discussion qui a eu lieu mercredi à Francfort entre le Président de la BCE et le nouveau ministre grec des finances au nouveau siège de la Banque centrale européenne. Yanis Varoufakis a qualifié son entretien avec Mario Draghi de “vif encouragement pour l’avenir” sans en dévoiler la teneur.

“On ne peut plus dire que c’est “business as usual” pour la Grèce, a expliqué le nouveau ministre grec des finances. Concernant les réformes dont nous avons besoin pour mette un terme aux maux qui ont affectés l‘économie et la société grecques depuis tant d’années, mais aussi concernant un programme d’aide qui a conduit et nourri une crise déflationniste de la dette dans notre pays et causé une crise humanitaire majeure”.

Au contraire du FMI, la Banque centrale européenne joue un rôle pivot dans la course contre la montre engagée par l’Etat grec avec le défaut de paiement. La BCE renfloue les banques grecques qui sont elles-mêmes les principales acheteuses d’obligations grecques par lesquelles le pays se finance à court terme.
Il est clair qu’actuellement en Grèce, le peuple est très attentif à l‘évolution des négociations qui vont s’engager sur le traitement de la dette du pays, comme nous l’explique Symela Touchtidou, notre correspondante à Athènes.

“Alors que le ministre grec des finances poursuit ses réunions bilatérales en Europe, les gens en Grèce attendent dans l’angoisse les résultats des négociations. Chacun espère un accord qui soulagera une partie de la charge de la dette. Mais en même temps, l’inquiétude grandit sur les conséquences d’une rupture des discussions”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le volume de l'activité économique s'accélère en zone euro