DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : l'Ukrainienne Nadia Savchenko toujours en grève de la faim


Ukraine

Russie : l'Ukrainienne Nadia Savchenko toujours en grève de la faim

Nadia Savchenko, la pilote de l’armée ukrainienne emprisonnée en Russie depuis l‘été dernier, poursuivra sa grève de la faim envers et contre tout.

Elle a déjà perdu plus d’une vingtaine de kilos et a dû être transférée dans une aile médicalisée du centre de détention Matrosskaya Tishina à Moscou.

Elle a reçu la visite de son avocat, du président du conseil russe des droits de l’homme et de sa soeur qui la trouve toujours combattante après presque 60 jours de grève de la faim :

ses principales constantes vitales sont bonnes, glycémie, température corporelle, sa tension. Son état d’esprit est aussi combatif qu’au premier jour, rien n’a changé de ce point de vue là“ explique Vera Savchenko.

Engagée dans un bataillon pro-gouvernemental dans l’Est, près de Louhansk, Nadia Savchenko a été arrêtée le 19 juin par les séparatistes. Ses avocats affirment qu’elle a été ensuite remise aux autorités russes.

La justice russe l’accuse d‘être en partie responsable de la mort de deux journalistes russes, tués par des obus de mortiers le 17 juin. Elle aurait donné leur localisation. Elle est aussi accusée d’avoir illégalement franchi la frontière russe.

La jeune femme de 33 ans nie en bloc et continue de clamer son innocence.

Nadia Savchenko est une figure héroïque pour Kiev. Elle a été symboliquement élue députée lors des législatives d’octobre, en tête de liste du parti Batkivchtchina (Patrie) de l’ex-Premier ministre Ioulia Timochenko. Elle fait même partie des 12 députés qui représentent leur pays à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Elle est considérée comme un otage par Washington.

Le président Porochenko a envoyé une lettre à son homologue Poutine pour demander sa libération.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Combats meurtriers au Cameroun et au Tchad, mobilisés contre Boko Haram