DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Au Brésil, la sécheresse plus forte que le carnaval


Brésil

Au Brésil, la sécheresse plus forte que le carnaval

Déception et tristesse… ces costumes de carnaval vont être remisés au placard cette année. A Araras, près de São Paulo et comme dans plusieurs autres villes au Brésil, le carnaval n’aura pas lieu, pour cause de sécheresse.

Pas question de gaspiller de l’eau à l’heure où le Brésil meurt de soif. Mais l’interdiction désole le patron de cette école de samba :
“Je ne pense pas que trois ou quatre heures de carnaval vont changer quoi que ce soit ! Moi je trouve que c’est une mauvaise mesure… Ils ne réalisent pas que le Brésil est connu pour son carnaval”!

Ce n’est pas de gaieté de coeur que la municipalité a annulé le carnaval :
“Nous avons annulé la parade du carnaval pour que les touristes ne viennent plus en ville, pour que la ville soit plus calme pendant cette période. Les bonnes conditions ne sont pas réunies pour faire une grande fête et l’une des raisons c’est cette sécheresse”.

Cette crise de l’eau, comme beaucoup l’appellent, menace depuis plus d’un an. Alors que le Brésil connaît ses mois les plus chauds, les réservoirs de São Paulo et Rio sont quasiment à sec.

A Rio malgré tout, le grand carnaval du 17 février aura bien lieu et 900.000 touristes y sont attendus.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Merkel et Hollande ont un plan de paix pour l'Ukraine