DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dette grecque : la Grèce et l'Allemagne constatent leur désaccord

Vous lisez:

Dette grecque : la Grèce et l'Allemagne constatent leur désaccord

Taille du texte Aa Aa

Le ministre grec des finances Yanis Varoufakis a eu droit jeudi à son petit comité de soutien à Berlin devant le ministère des finances de la part d’une trentaine de militants du parti de gauche allemand “die Linke” quelques instants avant de s’entretenir avec son homologue Wolfgang Schaüble.
Et à défaut d’accord, les deux ministres des finances auront au moins exposé leurs points de vue.

“Tout ce que nous demandons est peut-être la plus précieuse des matières premières : le temps; a expliqué d’entrée le ministre grec des finances. Une courte période de temps pendant laquelle notre gouvernement pourra présenter à nos partenaires : le FMI, la Banque centrale européenne et la Commission européenne des propositions globales ainsi qu’une feuille de route pour le très court terme – que nous appelons un plan relais – pour le moyen terme et bien sûr pour le long terme”.

Le ministre allemand des finances lui a répondu quelques instants après.

“Nous avons conçu les plans d’aide pour la Grèce, les plans de stabilisation, avec la meilleure des convictions et nous sommes allés jusqu’aux limites de ce qui était justifiable étant données les expériences des institutions impliquées.
Ces plans ont été conçus avec l’objectif de venir en aide et donc que la Grèce puisse s’aider elle-même. Bien sûr, a ajouté Wolfgang Schaüble, nous pouvons trouver le temps nécessaire mais les problèmes eux-mêmes doivent être résolus oú ils se sont produits. Et c’est donc le seul endroit oú il est possible de leur trouver une solution”.

Le ministre allemand des finances voulait bien sûr parler du memorandum européen avec la Grèce.
Le gouvernement grec estime qu’au mois de mai prochain il pourra faire des propositions globales à ses partenaires européens.