DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le film "American sniper" peut-il influencer le procès de l'assassin de Chris Kyle ?


monde

Le film "American sniper" peut-il influencer le procès de l'assassin de Chris Kyle ?

Rarement un film aura autant fait parler de lui et pas seulement pour ses qualités artistiques. “American sniper” de Clint Eastwood est nommé dans six catégories aux Oscars et connaît un immense succès aux Etats-Unis. A tel point que les magistrats s’inquiètent de l‘équité du procès qui s’ouvre le 11 février prochain à Stephenville au Texas. A la barre : l’assassin du héros du film.

Le long métrage sorti il y a une semaine se base sur l’histoire vraie et le livre de mémoires du soldat Chris Kyle, intitulé American Sniper: The Autobiography of the Most Lethal Sniper in U.S. Military History (William Morrow, 2012). Ce tireur d‘élite américain a été assassiné en 2013 à Fort Worth lors d’un gala de soutien aux vétérans atteints du syndrome de stress post-traumatique. Dans le box des accusés : Eddie Ray Routh, 27 ans, lui aussi un vétéran qui souffrait de cette pathologie et que Chris Kyle était en train d’aider. Il a avoué son crime.

Pourtant, dans les pages du Dallas Morning News, le juge Jason Cashon explique qu’il n’entend pas écarter les jurés qui auraient vu le film ou lu le livre, la sélection du jury a démarré jeudi 6 février. Le film n’aura aucune incidence sur le procès affirme-t-il.

American Sniper divise l'Amérique

Dans le même temps, la polémique enfle autour du film. Le personnage central, campé par l’acteur Bradley Cooper, représente un héros pour certains, le symbole de l‘échec de la guerre en Irak et une apologie de la violence pour d’autres.

Le Comité anti-discrimination américain-arabe (ADC) affirme avoir constaté un regain de “menaces violentes” contre la communauté musulmane, “à cause de la façon dont les Arabes et les musulmans sont dépeints” dans le film. L’organisation demande au réalisateur Clint Eastwood et à l’acteur Bradley Cooper, de condamner cette rhétorique violente.

Qui était Chris Kyle ?

Chris Kyle est décrit comme le plus redoutable sniper de toute l’histoire militaire américaine. Surnommé “al-Shaitan” (Le Diable) par ceux qu’il traquait et “La Légende” par ses frères d’arme des Navy SEALs, il dit avoir tué 255 personnes. Les chiffres officiels parlent de 160 morts. Déployé à quatre reprises en Irak dans le cadre de l’opération “Liberté pour l’Irak”, il a été engagé dans les combats urbains les plus terribles du conflit : Fallouja, Ramadi, ou encore Sadr City. Dans son autobiographie, il témoigne des atrocités de la guerre et de ses conséquences sur sa vie personnelle.

American Sniper dépasse Il faut sauver le soldat Ryan au box office US

C’est devenu le film de guerre avec les plus fortes recettes jamais générées aux Etats-Unis. Depuis son lancement, le dernier-né de Clint Eastwood a récolté plus de 247 millions de dollars en Amérique du nord au box-office. Il dépasse ainsi les recettes d’“Il faut sauver le soldat Ryan” de Stephen Spielberg, qui détenait jusqu’alors le record du film de guerre avec les plus fortes recettes aux Etats-Unis (216,5 millions).

La bande-annonce du film

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Cathédrale de Strasbourg : 200 visages anonymes bientôt en vitrail