DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : Européens et Américains divergent sur la livraison d'armes


Allemagne

Ukraine : Européens et Américains divergent sur la livraison d'armes

Le conflit en Ukraine est la question centrale de la conférence annuelle sur la sécurité de Munich, une réunion où politiques et experts débattent des crises actuelles et des moyens d’y mettre fin.

Au sujet de l’Ukraine, la question brûlante est l‘éventuelle livraison d’armes aux forces loyalistes. Les Etats-Unis ont laissé entendre qu’ils envisageaient cette possibilité alors que la majorité des pays européens y sont opposés.

Notre envoyé spécial a interrogé Ian Bremmer, fondateur de la société de conseil en risque politique Eurasia Group, sur la voie à suivre pour tenter de résoudre le conflit : “La seule manière dont vous convaincrez les Russes de mener, dans le meilleur des cas, une guerre froide, n’est pas la signature d’un accord global avec les Ukrainiens, mais un mélange de pression et d’encouragement”, estime-t-il. “Et je pense que la voie diplomatique est la seule possible, et leur fournir des armes défensives ne va pas sauver l’Ukraine. Et il n’y a personne, ni John McCain, ni aucun faucon américain qui soit activement préparé à faire ce qu’il faut pour l’Ukraine, et si c’est votre réalité, vous devez vous préparer à l’accepter et à l’admettre à vos amis, et non vos alliés, les Ukrainiens”, précise-t-il.

L’argument des Européens opposés à la livraison d’armes est que cela risquerait de mettre de l’huile sur le feu.

Le commandant en chef de l’OTAN, le général américain Philip Breedlove, estime au contraire que l’option militaire ne doit pas être écartée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un crématorium abandonné et 60 cadavres découverts au Mexique