DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Levée du couvre-feu nocturne à Bagdad après un nouveau bain de sang


Irak

Levée du couvre-feu nocturne à Bagdad après un nouveau bain de sang

Voilà des années que les Bagdadis attendent cela. A la demande du Premier ministre irakien, le couvre-feu nocturne a été levé hier soir “afin que la vie soit aussi normale que possible bien que le gouvernement soit engagé dans une guerre”, selon les mots d’Haider al-Abadi.

Le couvre-feu avait été établi afin de mettre un frein aux violences particulièrement meurtrières du milieu des années 2000. Désormais les cafés et restaurants peuvent rester ouverts après minuit.

Tout un symbole comme l’explique cet Irakien : “Bagdad est une ville fantôme et c’est ce dont nous nous apercevons quand nous rentrons tard la nuit d’autres régions et que nous arrivons aux points de contrôle. Mais quand le couvre-feu n’est plus alors la vie reprend son cours, le shopping, les gens se sentent en sécurité”.

Et c’est justement ce symbole d’une nouvelle liberté retrouvée qui a été prise pour cible hier. Plusieurs attaques ont eu lieu faisant au moins 32 victimes dans la capitale irakienne. La plus sanglante s’est produite dans un restaurant du quartier Bagdad al-Jadida dans l’est de la ville avec au moins 23 victimes et des dizaines de blessés. Un attentat a également visé un centre commercial sur fond de menace jihadiste de l’Organisation État Islamique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Yémen : les Houthis défendent la légitimité de leur coup de force