DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Au G20 d'Istanbul : croissance attention danger


économie

Au G20 d'Istanbul : croissance attention danger

Quelques jours avant l’ouverture du G20 Finances d’Istanbul, la directrice générale du FMi aavait appelé les principales puissances économiques du globe à “passer à l’action” pour éviter un tassement de la croissance mondiale et c’est vrai que l’arrière-plan économique du G20 d’Istanbul qui a débuté lundi, n’est pas réjouissant.
Cette morosité a été soulignée par Angel Gurria le secrétaire général de l’OCDE : l’Organisation de coopération et de développement économique.

“Le rythme de réforme a ralenti dans une majorité de pays développés au cours des deux dernières années et ce n’est pas très encourageant. Il y a ce danger d’entrer dans une croissance basse sur le long terme : une croissance assez plate. Et le besoin le plus urgent, a conclu le secrétaire général de l’OCDE c’est – à l‘échelle du G20 – de se concentrer sur la mise en place de stratégies nationales de croissance”.

En janvier, le Fonds monétaire international a revu à la baisse la croissance mondiale à 3,5% en 2015. A 2,4% pour les pays avancés et à 4,3% pour les économies émergentes.
La régulation financière, la lutte contre la fraude et l’optimisation fiscale des multinationales seront également au menu des ministres des finances du G20.
La délégation française appuiera pour sa part sa demande de renforcement de la lutte contre le financement du terrorisme

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

économie

Dette grecque : Yanis Varoufakis devant l'Eurogroupe mercredi 11 février