DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cinéma : "Le Dernier loup", un hymne à la nature et à l'amitié


cinema

Cinéma : "Le Dernier loup", un hymne à la nature et à l'amitié

En partenariat avec

“Le Dernier loup”, le dernier film de Jean-Jacques Annaud, se passe en 1967, pendant la Révolution culturelle en Chine. Il raconte l’histoire d’un étudiant envoyé dans les steppes de Mongolie intérieure pour rééducation. Il partage la vie des nomades et devient de plus en plus fasciné par les loups. Mais bientôt, le gouvernement ordonne de tuer tous les loups de la région.

Le réalisateur Jean-Jacques Annaud se réjouit de la liberté dont il a bénéficié pendant le tournage. “Dès le début, j’ai reçu carte blanche, a-t-il déclaré. J’ai écrit le scénario très librement. Ils m’ont laissé libre du scénario jusqu’au tournage. Il n’y avait personne pour me contrôler au quotidien. Et quand j’ai montré le début du montage, il n’y a eu aucune réaction négative.”

Le cinéaste insiste sur le fait que cette production franco-chinoise est centrée sur la relation de l’homme à la nature et sur la préservation de l’environnement, une de ses préoccupations majeures.

L’acteur principal, Feng Shaofeng, explique que ce rôle a changé sa perception des loups : “Comme acteur, ça a été un voyage incroyable. On nous dit toujours que les loups sont des animaux sauvages, qu’ils dévorent les hommes. Mais en restant longtemps avec eux pendant le tournage, ma vision a évolué. En fait, les loups sont des animaux incroyables. Ce sont des chasseurs mais ils vivent en meute, une sorte d‘équipe hautement disciplinée.”

“Le Dernier Loup” sort en Chine le 19 février, jour du Nouvel An chinois et en France le 25 février.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Cinéma : le sacre de "Boyhood" aux Baftas