DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Immigration: insuffisance des moyens de secours en Méditerranée ?

Au lendemain de l’opération de sauvetage de migrants au large de Lampedusa, de nombreuses voix s‘élèvent pour dénoncer l’insuffisance des moyens

Vous lisez:

Immigration: insuffisance des moyens de secours en Méditerranée ?

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de l’opération de sauvetage de migrants au large de Lampedusa, de nombreuses voix s‘élèvent pour dénoncer l’insuffisance des moyens dédiés au secours en Méditerranée.

Point of view

Ceux qui prennent les décisions (à Bruxelles) n'ont pas pris la mesure du problème.

Durant un an, le programme “Mare Nostrum” s’est traduit par le déploiement de nombreux bateaux dans la zone, et donc par de nombreux sauvetages. Mais ce programme, porté à bout de bras par l’Italie, a été abandonné à l’automne dernier, car jugé trop cher (9 millions d’euros par mois).

L’Union européenne a pris le relais, avec la mission “Triton”. Une mission dotée de moyens bien trop modestes. C’est ce que regrette la maire de Lampedusa, Giusi Nicolini. Elle estime que “ceux qui prennent les décisions (à Bruxelles) n’ont pas pris la mesure du problème”.

L’opération “Triton”, pilotée par l’agence européenne Frontex, ne repose que sur 2 navires militaires, un islandais et un italien. Et la zone d’intervention est plus restreinte que pour “Mare Nostrum”.

Quand au nombre de candidats à l’immigration, lui, il n’a pas diminué, au contraire. Selon le ministère italien de l’Intérieur, 3.528 migrants sont encore arrivés en janvier, près de 40% de plus qu’en janvier 2014, une année record avec un total de plus de 170.000 arrivées.

Même constat dressé par Carlotta Sami, porte-parole du HCR (Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés). Elle appelle l’Union européenne à “répondre de manière adaptée à cette situation”.

A Bruxelles, on reconnaît qu’il faut effectivement faire davantage. C’est le sens de ce message de Dimitris Avramopoulos, commissaire européen aux Migrations et Affaires intérieures sur son compte Twitter.
Quant à la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, elle a annoncé une réunion sur le sujet “dans les prochains jours”.

Entre dimanche et lundi, 29 migrants sont morts, non pas de noyade, mais de froid… Les détails ici.