DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Berlin rejette la demande grecque de réparations de guerre


Allemagne

Berlin rejette la demande grecque de réparations de guerre

Pour Berlin, le dossier des indemnités de guerre réclamées par Athènes est clos. Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier l’a affirmé ce mardi lors d’une conférence de presse commune avec son homologue grec Nikos Kotzias. Kotzias venait d’indiquer qu’il avait dans sa veste la partie du discours de dimanche du Premier ministre grec Alexis Tsipras sur cette question.

“Nous sommes conscients de la responsabilité politique et morale dans les terribles évènements survenus en Grèce entre 1941 et 1944, a déclaré le chef de la diplomatie allemande. Pourtant, nous sommes fermement convaincus que toutes les questions sur les réparations, y compris les emprunts forcés, ont été juridiquement réglées une fois pour toutes.”

Selon des chiffres circulant dans la capitale, le montant réclamé pourrait s‘élever à 162 milliards d’euros. Selon un sondage, 9 Grecs sur 10 soutiennent la revendication du gouvernement Tsipras sur ses réparations.

En 1960, l’Allemagne a versé 115 millions de Deutsche mark à la Grèce pour les réparations de guerre à la suite de l’occupation de la Grèce par la Wehrmacht.
Lundi le ministre allemand de l’Economie a rappelé qu’un traité signé il y a vingt-cinq ans avait définitivement réglé cette question, juste avant la réunification allemande.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : "Poutine doit prouver qu'il est honnête"