DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : Alexis Tsipras obtient la confiance du parlement et durcit le ton

Sans surprise, le nouveau Premier ministre de la gauche radicale Syriza a recueilli 162 voix sur 299 députés votants et il a plaidé pour un plan

Vous lisez:

Grèce : Alexis Tsipras obtient la confiance du parlement et durcit le ton

Taille du texte Aa Aa

Sans surprise, le nouveau Premier ministre de la gauche radicale Syriza a recueilli 162 voix sur 299 députés votants et il a plaidé pour un plan alternatif au cadre actuel.

L’occasion pour Alexis Tsipras de fortement hausser le ton face à l’Allemagne avant une réunion crucial de l’Eurogroupe ce mercredi : “Monsieur Schaüble et Monsieur Samaras peuvent bien
nous le demander de n’importe quelle façon, nous ne demanderons pas d’extension du plan d’aide à la Grèce. Tant que nous aurons le soutien du peuple de notre côté, nous ne céderons pas au chantage et personne ne nous fera peur”. Le Premier ministre grec a accusé l’Allemagne de demander à la Grèce “des choses irrationnelles”. Alexis Tsipras a cependant terminé son discours par “l’espoir qu’un accord serait trouvé avec les partenaires européens”.

Les réactions politiques ont été sans surprise exceptée une légère neige inhabituelle à Athènes.

Le ministre de la sécurité sociale a rappelé l’unité de la majorité et sa volonté d’aller de l’avant avec son programme”. A l’inverse, l’opposition conservatrice s’est cantonnée à espérer une réussite tout en faisant preuve d’un pessimisme assumé.

Le temps presse, le plan d’aide actuel se termine à la fin du mois et Athènes doit trouver 17 milliards d’euros d’ici fin août pour éviter le défaut de paiement.

“Le nouveau gouvernement grec a facilement remporté le vote du parlement mais les vrais défis restent à venir : tenir les promesses intérieures et négocier sous forte pression avec les créanciers internationaux”, selon notre correspondant à Athènes, Stamatis Giannisis.