DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'avenir du conflit dans l'est de l'Ukraine passe par la réunion de Minsk


Bélarus

L'avenir du conflit dans l'est de l'Ukraine passe par la réunion de Minsk

Et l’issue de ce sommet s’annonce incertaine ce mercredi. Y participent le “Groupe de contact” sur l’Ukraine comprenant des représentants de Kiev, de Moscou et de l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et aussi les présidents russe, Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko, français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel.

Les délégués du Groupe de contact ont démenti hier soir être parvenu à un accord sur un cessez-le-feu comme l’avait rapporté auparavant l’agence de presse russe Tass. Le représentant des séparatistes pro-russes a lui aussi nié tout accord.

Au cœur des négociations en vue d’assurer une désescalade, il y a la création d’une zone démilitarisée de plusieurs dizaines de kilomètres de large avec le retrait des armes lourdes, le contrôle des 400 km de frontière russo-ukrainienne et la composition d’une éventuelle force d’interposition sans oublier le statut des deux régions séparatistes de Donetsk et Louhansk, l’organisation d‘élections locales et les sanctions occidentales frappant Moscou.

Si accord politique il y a, il appartiendra au “Groupe de contact” d’en élaborer le protocole d’application alors que ce conflit a fait plus de 5 400 morts en dix mois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Berlin rejette la demande grecque de réparations de guerre