DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Porochenko : retirer l'artillerie et libérer les "otages"

Le président ukrainien est plein d’espoir avec cet accord au plus haut niveau, même si on est loin encore d’une sortie de crise définitive. Faire

Vous lisez:

Porochenko : retirer l'artillerie et libérer les "otages"

Taille du texte Aa Aa

Le président ukrainien est plein d’espoir avec cet accord au plus haut niveau, même si on est loin encore d’une sortie de crise définitive. Faire libérer les prisonniers ukrainiens, ou plutôt les otages, c’est le plus important pour lui :

“Je peux dire que l’accord le plus important que nous avons signé c’est qu’un cessez-le-feu bilatéral et sans condition sera mis en place à minuit dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 février, sans condition préalable (…) Pendant dix-neuf jours tous les otages doivent être libérés. Pourquoi dix-neuf ? Parce qu’il faut quatorze jours pour le retrait de toute l’artillerie lourde et cinq jours pour le reste et la libération de tous les otages”.

Petro Porochenko se rend à Bruxelles ce jeudi après-midi pour obtenir le soutien des dirigeants européens à ce nouvel accord de cessez-le-feu.