DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Basketball : le destin incroyable d’Austin Hatch, survivant de deux crashs d’avion


monde

Basketball : le destin incroyable d’Austin Hatch, survivant de deux crashs d’avion

C’est une histoire digne des films américains les plus rocambolesques. Miraculé de deux accidents d’avion qui ont décimé sa famille, le basketteur Austin Hatch a inscrit son premier point en match officiel. Après deux ans de rééducation.

Selon la chaîne sportive ESPN, seulement une personne sur 3,4 millions connaîtra dans sa vie un accident d’avion avec au moins un mort. Alors, comment expliquer ce qui est arrivé à Austin Hatch ? Ce jeune américain a en effet perdu cinq membres de sa famille dans deux crashs d’avion où il se trouvait également. Après deux ans de rééducation, il réalise aujourd’hui son rêve en jouant avec les Michigan Wolverines des matchs officiels de basket-ball. « Sois hors du commun » lui disait son père Stephen Hatch. C’est ce qu’il est.

Une relation père-fils importante

Faire des sacrifices, l’enfant Austin Hatch sait qu’il doit en faire pour devenir joueur de basket professionnel. Chaque jour, il tâche de s’améliorer pour monter en grade. Avec un modèle de réussite en tête : son père. Stephen Hatch est docteur, spécialisé dans la gestion de la douleur chez les grands brûlés.

En 2003, à l‘âge de 8 ans, Austin et sa famille rentrent en avion de tourisme à leur maison proche du lac Michigan. Son père pilote, comme toujours. En approche de Fort Wayne (Indiana), un incident conduit l’avion au crash ; il s’embrase ensuite rapidement. Sa mère Julie, sa sœur aînée Lindsay et son petit frère Ian décèdent. Austin survit grâce à son père qui lui fait utiliser son siège éjectable. Stephen Hatch s’en sort gravement brûlé. Il subit plusieurs greffes de la peau et de la chirurgie plastique.

La relation entre le père et le fils devient alors plus forte, plus profonde encore. Car après le deuil vient l’angoisse. Les pleurs, la peur. Les deux hommes se reconstruisent ensemble.

Près de huit ans plus tard, en 2011, Stephen Hatch se remarie avec Kimberly Neal, maman de trois enfants. La vie familiale reprend son cours. Parents et fils décident ensemble de remonter dans un avion pour célébrer l’accession d’Austin à l’Université du Michigan. Mais voilà, l’histoire se répète cruellement… Un incident arrive au-dessus de la ville de Charlevoix. L’avion s’écrase, Stephen et Kim perdent la vie. Âgé alors de 16 ans, Austin survit mais reste dans le coma. Il subit une lésion cérébrale si grave que les médecins pensent qu’il ne pourra plus jamais quitter son lit d’hôpital. 90% des cas comme lui ne reprennent même jamais conscience.

Austin Hatch, l’invincible

Mais voilà, Austin Hatch a un destin. Après deux mois dans le coma, le garçon se réveille. Il apprend alors que ses parents n’ont pas survécu et qu’il ne pourra plus jamais faire aucun geste simple en autonomie. Marcher, parler, manger, s’habiller… N’importe qui serait tenté de tout laisser tomber. Pas lui.

L’adolescent entame une longue rééducation. Deux mois après le début de sa thérapie, Austin essaye encore et encore de soulever un ballon de basket. Sans succès. Son rêve semble s’éloigner… « Mon père m’a intentionnellement élevé pour être en mesure de passer par cela » assure Austin Hatch à ESPN. « C’est drôle comme dans la vie, vous vous préparez pour accomplir votre rêve, mais qu’en réalité et sans le savoir, vous vous préparez pour quelque chose d’encore plus grand ». Après deux ans de rééducation, l’Américain sort enfin de l’hôpital.

Austin Hatch a aujourd’hui 20 ans. Trois ans et demi après l’accident, il est en première année à l’Université du Michigan. Il a réussi à intégrer l’équipe de basket-ball des Michigan Wolverines. Ses capacités cognitives ne lui permettent pas de jouer à la vitesse de l’équipe, mais le miraculé s’accroche encore et toujours.

Un point pour l’Histoire

Le 22 décembre dernier, son équipe domine les Coppin State lors d’un match officiel. Son entraîneur, John Beilein, décide alors de le faire entrer en jeu. « Je lui ai dit, shoote, dieu s’occupera du reste » raconte le coach à ESPN. Austin tente sa chance à trois points, dans un silence de cathédrale. Il rate, mais une faute est sifflée. C’est l’euphorie dans les tribunes. Austin Hatch a le droit à trois lancers francs. Il en inscrira un. Un point pour l’Histoire qui fait entrer le public en transe, lançant alors deux standing ovation d’affilée. Le jeune homme vient d’accomplir son rêve d’enfant après toutes ces épreuves.

Quand Austin Hatch parle de son avenir en basket-ball, il dit toujours « Quand je serai… » . Jamais « Si j’y arrive… » . Finalement, tout est résumé dans sa simple description sur Twitter : « Essayer d‘être plus qu’une histoire cool ». Car comme lui avait écrit son père un jour : « Définition de la réussite : quand tu es aimé par ta famille et tes amis, admiré par tes pairs, que tu utilises tes talents de manière constructive et que tu contribues à améliorer la société ».

Prochain article

monde

Etats-Unis : un enfant sauve ses grands-parents de la noyade