DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accord peu probable lundi entre la Grèce est ses partenaires européens


économie

Accord peu probable lundi entre la Grèce est ses partenaires européens

On imagine aisément que la population grecque surveille de près les négociations qui se tiennent à Bruxelles lundi alors que l’Eurogroupe des ministres des finances se réunit le même jour à Bruxelles.
La presse grecque estime que les partenaires d’Athènes ne sont pas prêts à accorder au pays un nouveau programme de financement sans avoir de solides contreparties. Mais de celles-ci, le gouvernement Tsipras ne veut pas entendre parler au nom de la rigueur et des souffrances qu’elle engendre.

“Nous méritons la dignité, nous méritons de vivre par nos propres moyens, estime un ingénieur de 38 ans, habitant Athènes. On mérite d’avoir du travail, de connaître la prospérité et un nouveau plan d’aide, c’est pour moi le plus important”.

“Ils doivent se calmer un peu affirme un étudiant à Athènes en parlant des européens, car tous les grecs souffrent”.

Le doute sur l’issue des négociations lundi à Bruxelles,on le sent également à la bourse d’Athènes qui recule de près de 4% à la mi-journée lundi.
Ce matin le ministre allemand des finances a expliqué qu’il était très sceptique sur les chances d’un accord lundi.
La majorité des analystes estiment que Athènes doit faire encore d’importantes concessions pour aboutir à un accord.
Et notamment sur le programme de privatisations dont le gouvernement Tsipras ne veut pas entendre parler.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La croissance de la zone euro tirée vers le haut par l'économie allemande