DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats de Copenhague : les mêmes cibles qu'à Paris ?

Outre une synagogue, l'auteur présumé des attentats de Copenhague semble avoir pris pour cible un caricaturiste suédois, qui participait à un débat sur la liberté d'expression.

Vous lisez:

Attentats de Copenhague : les mêmes cibles qu'à Paris ?

Taille du texte Aa Aa

L’enquête se poursuit au Danemark après la double fusillade qui a fait deux morts et cinq blessés à Copenhague. Deux individus ont été formellement inculpés ce lundi de complicité avec l’auteur présumé des faits, qui a, lui, été abattu par la police. L’homme a été identifié comme étant un Danois de 22 ans, d’origine palestinienne. Il a ouvert le feu sur un centre culturel, où se déroulait un débat sur la liberté d’expression, puis plus tard sur une synagogue.

Point of view

La communauté juive habite ce pays depuis des siècles, elle est chez elle au Danemark, elle fait partie de la société danoise.

A nouveau visée, comme à Paris le mois dernier, la communauté juive a reçu le soutien entier de la Première ministre danoise : “La communauté juive habite ce pays depuis des siècles, elle est chez elle au Danemark, elle fait partie de la société danoise’‘, a insisté Helle Thorning-Schmidt devant la presse. Le chef du gouvernement danois a également invité ses compatriotes juifs à ne pas émigrer en Israël, comme l’a suggéré son homologue israélien Benjamin Netanyahu.

Ces attentats rappellent ceux commis le mois dernier à Paris. Car, outre la communauté juive, c’est encore la liberté d’expression qui a été visée. Un caricaturiste suédois semble en effet avoir été la cible du tireur lors de la première fusillade. Lars Vilks faisait l’objet de menaces depuis plusieurs années, suite à un dessin représentant la tête du prophète sur un corps de chien.