DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La police danoise intensifie son enquête après les fusillades de Copenhague


Danemark

La police danoise intensifie son enquête après les fusillades de Copenhague

Selon des témoins, plusieurs personnes ont été interpellées dès hier après-midi après une descente en force sur un cybercafé de Nørrebro, près de l’endroit où le tireur présumé a été abattu tôt hier matin. Selon les médias danois, l’individu a été identifié comme Omar El-Hussein.

Agé de 22 ans et né au Danemark, le tueur présumé était connu des services de police pour plusieurs délits et d’après le journal danois Ekstra Bladet, il était sorti de prison il y a deux semaines où il purgeait une peine pour avoir agressé un homme sans raison claire.

Omar El-Hussein si son identité est confirmée, est soupçonné par la police d‘être l’auteur des deux fusillades samedi et hier qui ont tué deux civils et blessé cinq policiers. La première lors d’un débat sur l’islamisme et la liberté d’expression auquel assistait notamment le caricaturiste suédois Lars Vilks et l’ambassadeur de France. La seconde, à l’extérieur de la grande synagogue. Un mode opératoire similaire à celui des attaques de Paris et qui renforce les craintes de nouveaux attentats jihadistes en Europe.

Pays de tolérance, pays cité comme numéro 1 pour son indice du bonheur par les Nations Unies et pour son action contre la radicalisation, le Danemark est sous le choc depuis samedi même s’il est fréquemment désigné comme une cible par les mouvements jihadistes et islamistes depuis la publication de caricatures du prophète Mahomet en 2005.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Eurogroupe décisif pour le gouvernement Tsipras activement soutenu par les Grecs