DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : pas de cessez-le-feu sur le marché des changes


économie

Ukraine : pas de cessez-le-feu sur le marché des changes

Le cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine est encore tout frais et la violence des combats a chaque jour laissé des traces : non seulement sur le terrain des opérations mais aussi dans le secteur économique et monétaire. La hryvnia, la monnaie ukrainienne a perdu presque trois quart de sa valeur en un an. Elle va de record en record à la baisse de puis le 5 février, jour oú la Banque nationale d’Ukraine a décidé de ne plus la soutenir.

“La Banque centrale ukrainienne affirme que le déficit courant en 2014 a atteint 5 milliards de dollars, explique l‘économiste ukrainien Boris Kushniruk. Et le problème restera encore très préoccupant cette année. La question est la suivante : jusqu‘à quel point le gouvernement pourra-t-il aider les entreprises ukrainiennes pour qu’elles puissent répondre aux standards de l’Union européenne et entrer dès que possible sur le marché européen ? “

La hryvnia ukrainienne est en chute libre, en revanche le rouble russe a regagné du terrain dernièrement : grâce au cessez-le-feu mais surtout à la remontée des cours du pétrole brut.
Lundi, la monnaie russe s’est appreciée de près de 2% par rapport au dollar et à l’euro.
Mais les analystes du marché monétaire estiment qu’il est bien trop tôt pour parler d’une reprise durable du rouble et que les sanctions contre la Russie ne vont pas être levées de sitôt.
La perte de valeur du rouble a provoqué en Russie une très forte hausse des prix des produits importés et par conséquent des prix en général. Dans le secteur des médicaments par exemple, le premier ministre Dmitri Medvedev admet une probable hausse des prix de 20% en 2015.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Japon : reprise économique plus faible que prévu fin 2014