DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au mépris du cessez-le-feu, de violents combats se poursuivent à Debaltseve dans l'est de l'Ukraine

Les séparatistes pro-russes affirment contrôler plus de 50 % de cette ville stratégique et pour la première fois, l’armée ukrainienne a reconnu

Vous lisez:

Au mépris du cessez-le-feu, de violents combats se poursuivent à Debaltseve dans l'est de l'Ukraine

Taille du texte Aa Aa

Les séparatistes pro-russes affirment contrôler plus de 50 % de cette ville stratégique et pour la première fois, l’armée ukrainienne a reconnu qu’une partie de la cité lui avait échappé et que certaines de ses unités étaient encerclées.

Tout cela éloigne encore un peu plus la perspective d’un retrait des armes lourdes de la ligne de front comme le stipule les accords de Minsk 2 signé la semaine dernière.

Vladimir Poutine a demandé à Kiev de laisser ses soldats se rendre aux rebelles. Le président russe évoque aussi la mise en place d’un corridor destiné au retrait des troupes ukrainiennes afin que ces dernières retrouvent leurs familles.

Les chefs militaires ukrainiens ont ironisé sur cette demande de Moscou arguant que dans un scénario similaire dans la ville d’Illovaisk en août dernier, le corridor s‘était refermé comme un piège funeste pour les soldats de Kiev.

Le président ukrainien Petro Porochenko a condamné l’offensive des rebelles et appelé l’Occident à infliger une “réponse sévère” à l‘égard de Moscou.