DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hongrie : Orban plaide en faveur d'un resserrement des liens de l'Union européenne avec Moscou


Hongrie

Hongrie : Orban plaide en faveur d'un resserrement des liens de l'Union européenne avec Moscou

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Vladimir Poutine était venu à Budapest pour élaborer de nouveaux contrats gaziers, et surtout pour s’assurer qu’il avait toujours un allié au sein de l’Union européenne.
Ainsi, Viktor Orban et le président russe ont évoqué la situation en Ukraine près d’une semaine après les accords conclus à Minsk.
Le Premier ministre hongrois a donc plaidé en faveur d’un resserrement des liens avec Moscou et critiqué ceux qui veulent à tout prix isoler la Russie.

Viktor Orbán, Premier ministre hongrois :
“Nous sommes certains qu’exclure la Russie de l’Europe n’est pas une chose raisonnable. On ne peut créer la sécurité dans la région contre la Russie. On ne peut créer la sécurité dans la région qu’avec la Russie. Et il est certain que nous devons, négocier, négocier et encore négocier.”

Vladimir Poutine, président russe :
Il ne peut y avoir de fin si les gens qui prennent des décisions ne parviennent pas à la conclusion que résoudre ce problème avec des moyens militaires est impossible. Cela ne peut l‘être que pacifiquement. Seulement en trouvant un accord avec les deux parties du pays”.

La visite a principalement porté sur le renforcement des liens économiques bilatéraux et principalement sur la négociation d’un nouveau contrat gazier, un gaz russe dont Budapest est extrêmement dépendante.

Andrea Hajagos, euronews, Budapest :
“La relation entre la Hongrie et la Russie est non seulement critiqué par les partis politiques hongrois, mais aussi au plus niveau de l ‘Union européenne. C‘était d’ailleurs la première rencontre bilatérale entre Vladimir Poutine et un État membre de l’UE depuis que l’avion de la Malaysian Airlines a été abattu au-dessus de l’Ukraine l’année dernière.”

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Danemark : l'hypothèse d'une radicalisation en prison se précise