DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kiev réclame une force de maintien de la paix dans l'est de l'Ukraine


Ukraine

Kiev réclame une force de maintien de la paix dans l'est de l'Ukraine

Petro Porochenko réclame l’envoi d’un contingent de maintien de la paix, sous l‘égide de l’ONU, dans l’est de l’Ukraine. Déclaration qui intervient quelques heures après la chute de Debaltseve aux mains des rebelles pro-russes. Le président ukrainien s’est rendu ce mercredi à une trentaine de kilomètres de la ville, à Artemivsk, où se sont repliés les soldats ukrainiens, qu’il a décorés du titre de héros national.

La prise de Debaltseve, un important carrefour routier et ferroviaire, permet aux séparatistes de faire la jonction entre leurs principaux bastions de Donetsk et Louhansk.
Encerclés depuis plusieurs jours, les soldats ukrainiens ont longtemps résisté, avant de recevoir l’ordre d‘évacuer. Dans la matinée, des dizaines de véhicules évacuaient la zone des combats. On pouvait apercevoir des groupes de soldats juchés sur des tanks.

“Le treizième bataillon a quitté Debaltseve ce matin, les véhicules en tête, explique ce soldat. Nous ne savions pas que nous allions partir aujourd’hui. On nous a donné l’ordre de partir ce matin, mais d’autres sont restés. Ils mettent des mines pour empêcher les rebelles de s’emparer de nos équipements. Et là, des soldats continuent d’arriver de Debaltseve.’‘

Au même moment, à Debaltseve, les rebelles déployaient triomphalement le drapeau de la Nouvelle Russie sur l’un des plus hauts immeubles de la ville.

La bataille pour le contrôle de cette cité stratégique a causé de lourdes pertes dans les deux camps. Les destructions sont également importantes, comme le montrent des images aériennes prises depuis un drone. Avant les combats, Debaltseve comptait 25.000 habitants. La plupart ont fui. Ils ne seraient plus que 5.000.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Prokopis Pavlopoulos élu président de la République grecque