DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris : des supporteurs de Chelsea chantent leur fierté d'être racistes

Vous lisez:

Paris : des supporteurs de Chelsea chantent leur fierté d'être racistes

Taille du texte Aa Aa

Du racisme à l’état pur en plein Paris. Des supporteurs de Chelsea, le club anglais de football, ont été pris en flagrant délit, en quelque sorte, grâce à une vidéo filmée dans le métro de la capitale française. Sur les images, on voit des membres du groupe, qui occupe tout un wagon, repousser brutalement au moins par deux fois un homme noir qui souhaite monter dans la rame de métro. Ces supporteurs assument totalement leur geste imbécile puisqu’ils chantent “Nous sommes racistes, nous sommes racistes et on aime ça ! On aime ça, on aime ça !”

Il était environ 19H30 mardi soir quand l’incident raciste s’est produit. Les supporteurs anglais se rendaient évidemment au match Chelsea-PSG en 8e de finale aller de la Ligue des champions (match nul 1-1). C’est un Britannique qui vit à Paris qui a filmé toute la scène. Le club de Chelsea se devait de réagir : “Un tel comportement est odieux et n’a pas sa place dans le football ou dans notre société”, ont déclaré ses responsables ce mercredi. “Nous allons soutenir toute action pénale contre les personnes impliquées, précisent-ils. S’il devait y avoir des preuves de l’implication de détenteurs d’abonnements pour la saison ou de membres du club, le club prendrait les mesures les plus fortes possibles contre eux, y compris des mesures d’interdiction”.

Le parquet de Paris a effectivement décidé d’ouvrir une enquête pour “violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif”. Cette enquête est menée par le STADE (Mais oui, le Service transversal d’agglomération des événements), spécialisé dans les débordements lors d‘événements sportifs au sein de la préfecture de police de Paris. Côté britannique, les services de police de Scotland Yard ont proposé aux Français de les aider à identifier les supporteurs impliqués. Ils souhaitent dans un premier temps examiner de près la vidéo.

Sur son compte Twitter, le président de la Fifa, Joseph Blatter, a condamné le geste raciste. Il écrit : “Il n’y pas de place pour le racisme dans le football”.

La Fédération anglaise de football a réagi en parlant de “comportements honteux qui constituent une infraction criminelle dont les auteurs doivent être punis sévèrement”.