DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : les victimes des prêts immobiliers en dollars

Vous lisez:

Ukraine : les victimes des prêts immobiliers en dollars

Taille du texte Aa Aa

Les emprunts immobiliers en dollars étaient très populaires en Ukraine avant 2008. Et le taux était bien plus bas que les prêts en hryvnias, la monnaie locale.
Natalia Korovay dirige une entreprise. Quelques mois avant la crise de 2008 elle a contracté un prêt immobilier en dollars et à cette époque la valeur de son appartement avait été estimé à 95.000 dollars. Mais aujourd’hui elle ne peut plus rembourser l’emprunt pour un appartement qui a perdu la moitié de sa valeur.

“Je payais 760 dollars par mois. Cet été, nos revenus, avec celui de mon mari, n’ont pas pu couvrir les échéances de notre prêt.”

Les prêteurs : essentiellement des banques privées ukrainiennes, ou filiales de banques étrangères, la banque centrale et l’association des emprunteurs en difficulté ont trouvé un accord signé par treize banques qui va permetre la restructuration de ces prêts.

“ Pour les propriétaires qui ont acheté un petit appartement, affirme Roman Shpek, de l’association des banques ukrainiennes, les banques signataires sont d’accord pour effacer 50% de l’emprunt. Pour les logements plus grands, la décote sera de 25%”.

En 2008, la parité de la hryvnia avec le dollar est passé de 5 à 10 hryvnia avant de se stabiliser durant l’année à 8 hryvnias. Mais depuis le 1er janvier 2014, la monnaie ukrainienne est passée de 8 à 26 hryvnias pour un dollar.