DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les cinq candidats à l'oscar de meilleur réalisateur

Vous lisez:

Les cinq candidats à l'oscar de meilleur réalisateur

Taille du texte Aa Aa

Petit tour d’horizon des cinq candidats nommés pour l’oscar du meilleur réalisateur. Il y a d’abord le Mexicain Alejandro González Iñárritu, 51 ans

Petit tour d’horizon des cinq candidats nommés pour l’oscar du meilleur réalisateur. Il y a d’abord le Mexicain Alejandro González Iñárritu, 51 ans, dont le film “Birdman” compte au total neuf nominations, dans les catégories les plus prisées, notamment celle de meilleur film. Parmi les œuvres qui jalonnent sa carrière, on peut citer “Amours chiennes”, “Biutiful”, ou encore “Babel”, pour lequel il avait d’ailleurs déjà été nommé aux oscars (en 2007) dans la catégorie meilleur réalisateur.

Avec “Boyhood”, l’Américain Richard Linklater propose le fruit de douze années de travail, avec les mêmes acteurs, afin d’emmener le spectateur à travers l‘évolution au fil du temps d’une famille américaine. Linklater est également en lice pour deux autres oscars, dont celui du meilleur scénario original. Parmi ses films les plus connus on peut citer “Génération rebelle”, “Rock Académie” et plus récemment “Bernie”.

Bennett Miller est lui nommé pour “Foxcatcher”, basé sur l’histoire vraie de John E. du Pont, héritier d’une riche famille, condamné pour l’assassinat du champion olympique de lutte Dave Schultz en 1996. C’est la deuxième fois que Bennett Miller brigue cette statuette. La première, c‘était en 2006, avec “Truman Capote”.

Wes Anderson est novice dans la course à l’oscar de meilleur réalisateur, il est néanmoins cité par certains comme l’un des favoris. “The Grand Budapest Hotel” compte, comme “Birdman”, neuf nominations. Mais Anderson a déjà fréquenté la liste des nommés dans d’autres catégories : celle de meilleur scénario original pour “La famille Tenenbaum” et Moonrise Kingdom”, ou encore celle de meilleur film d’animation pour “Fantastic Mr Fox”.

Enfin, le cinquième prétendant est Norvégien. Morten Tyldum. “The Imitation Game” est son premier long-métrage en langue anglaise. Il raconte la vie d’Alan Turing, ce mathématicien qui a contribué à casser “Enigma”, le langage codé des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Parmi les longs-métrages de Morten Tyldum, on peut citer “Buddy”, “Anges Déchus” et “Head Hunters”.