DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un ancien détenu de Guantanamo réclame une aide financière au gouvernement australien


Etats-Unis

Un ancien détenu de Guantanamo réclame une aide financière au gouvernement australien

David Hicks est un Australien qui a passé cinq ans et demi dans les geôles de Guantanamo.

Condamné en 2007 pour soutien matériel à Al-Qaïda, il vient de voir cette condamnation annulée par la cour d’appel des tribunaux militaires américains.

Une page se tourne donc pour l’ancien détenu qui se dit soulagé. Depuis son retour au pays, il a écrit un livre sur ses années de détention et a l’intention de demander au gouvernement australien, sinon des excuses, une aide financière…

“Quelqu’un devrait prendre en charge mes dépenses médicales. J’ai besoin d’une opération du genou gauche, mon coude droit, mon dos, mes dents ne cessent de tomber parce que je n’ai pas pu les brosser pendant 5 ans et demi, ça devient un exercice très coûteux de me réparer de ces années de torture.”

Hicks avait été interpellé en 2001 en Afghanistan, après s‘être entraîné dans un camp d’Al-Qaïda et avoir rencontré Oussama ben Laden. Il avait été envoyé début 2002 sur la base navale américaine de Guantanamo, à la pointe orientale de Cuba, et avait plaidé coupable 5 ans plus tard.

Le Premier ministre australien Tony Abbott a expliqué que le gouvernement australien avait fait ce qu’il fallait dans l’affaire Hicks :

“Quels que soient les aspects juridiques, et c‘était essentiellement l’affaire d’un tribunal américain fonctionnant selon la loi américaine, David Hicks n’avait pas de bonnes intentions, selon ce qu’il a lui-même reconnu. Et je ne compte pas m’excuser pour les actions que les gouvernements australiens entreprennent pour protéger notre pays. Ni maintenant, ni jamais.”

La condamnation de David Hicks en mars 2007 avait été la première de huit au total sur près de 800 détenus passés par Guantanamo en plus de 13 ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Chine célèbre la nouvelle année, celle de la Chèvre.