DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les premières armes lourdes quittent le front ukrainien

En Ukraine les deux parties d'accord sur le retrait des armes lourdes de la ligne de front : il devrait durer 14 jours, mais les attaques le mettent en péril.

Vous lisez:

Les premières armes lourdes quittent le front ukrainien

Taille du texte Aa Aa

Des tanks ukrainiens qui quittent la région de Debaltseve, l’Ukraine et les séparatistes prorusses ont signé un accord sur le retrait d’armes lourdes sur toute la ligne de front, respectant ainsi les accords de Minsk 2. Ce retrait doit durer 14 jours. Mais les régulières violations du cessez-le-feu le menacent. Kiev comptabilise 44 attaques des rebelles en 24 heures, certaines non loin de la ville portuaire de Marioupol, qui semble être le prochain objectif des rebelles.

Samedi, comme le prévoient les accords de Minsk du 12 février, les forces gouvernementales et les rebelles ont échangé près de 200 prisonniers. Un geste insuffisant pour le responsable de l’opération pour le gouvernement :
“Nous avons une liste de personnes dont on est sans nouvelles, explique Viktor Medvedchuk, ils seraient entre 300 et 494 capturés par la république populaire de Donetsk et par la république populaire de Lougansk. Personne ne connaît leur sort, s’ils sont vivants tant mieux, on les trouvera c’est sûr, mais s’ils sont morts ?”

Selon Kiev les séparatistes de 
massent des troupes et des armes 
dans le sud-est du pays et de nouveaux convois de blindés russes
auraient franchi la frontière.