DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : les contreparties de l'aide du FMI seront douloureuses


économie

Ukraine : les contreparties de l'aide du FMI seront douloureuses

Le parlement ukrainien est en train de débattre du budget rectificatif 2015 après la décision du Fonds monétaire international d’accorder au gouvernement Porochenko plusieurs prêts d’un montant de 15,5 milliards d’euros. Le plan d’aide globale en provenance de la communauté internationale devrait lui se monter à 40 milliards d’euros. Mais le chemin est long et difficile sur la voie du redressement : le budget 2015 est bâti sur une hypothèse de 21,7 hryvnias pour un dollar. C’est très optimiste : la valeur de la hryvnia était de 30,5 pour un dollar lundi.
Mais l’abandon du contrôle de la hryvnia était une demande de longue date du FMI.

“Actuellement, pour parler des salariés du gouvernement, dans les bureaux des différentes administrations publiques, il y a un gros problème explique le ministre ukrainien de l‘économie Aivaras Abromavicius. Il y a un gros problème avec les salaires. Avec l’actuel taux de change, les salaires sont en dessous de 200 dollars mensuels et ceci c’est la porte ouverte à la corruption. Nous devons voter une réforme administrative qui nous permette de réduire fortement les effectifs et augmenter les salaires de ceux qui seront restés en place.
Dans mon ministère, nous allons réduire de moitié les effectifs cette année”.

Avec l’abandon du contrôle de sa monnaie, l’Ukraine va devoir augmenter le prix du gaz qu’elle vend à ses citoyens et privatiser son entreprise gazière Naftogaz : c’est une demande du FMI. On parle d’un triplement des tarifs gaziers pour les ukrainiens. Le ministre ukrainien préfère parler d’une augmentation progressive des prix du gaz.

Une des réformes clef sera celle du secteur de l‘énergie. Découper Naftogaz, le scinder en trois groupes et attirer si possible les investissements étrangers dans le pays. Bien sûr nous devrons augmenter les prix du gaz dans le pays qui sont très bas.

La position du gouvernement ukrainien, explique encore le ministre ukrainien de l‘économie, c’est que les riches ne devraient pas bénéficier des prix bas ce qui est actuellement le cas. La position du gouvernement est en faveur d’une augmentation des prix du gaz la plus élevée possible, proche du niveau du marché et pour laquelle nous subventionnerons les ménages pauvres. Avec le déclin économique actuel, la pauvreté va s‘étendre dans le pays et le nombre de personnes qui recevront une aide financière va fortement augmenter. ça va vraiment être un sérieux défi pour le ministre des affaires sociales.

Une interview réalisée par notre correspondant permanent en Ukraine, Sergio Cantone.

L’Ukraine a pour objectif le rééchelonnement de sa dette – 70% du PIB – en allongeant la maturité de ses obligations et en bénéficiant de l’aide financière du FMI. Ceci permettrait au pays d‘échapper pendant les quatres prochaines années à la charge et au service de sa dette, selon certains experts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

économie

Apple va investir 1,7 milliard d'euros en Europe