DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Banque : ouvrir un compte à l'étranger


u talk

Banque : ouvrir un compte à l'étranger

Question d’Alexandra, Prague :

“Je viens de m’installer en République tchèque pour mon travail. Puis-je y ouvrir un compte bancaire et faire des virements vers mon pays d’origine, l’Autriche.”

Réponse de Jimena Gomez de la Flor du service d’informations Europe Direct :

“Quand vous voulez ouvrir un compte dans un autre pays de l’UE, la banque est libre d’accepter ou non votre requête. Elle veut d’abord connaître ses clients potentiels. Elle peut refuser votre demande si vous ne vivez pas dans le pays ou si vous y résidez à court terme. Elle préfère les preuves de résidence permanente.

Nous vous conseillons de faire la tournée des banques pour voir ce qu’elles proposent de spécial pour les non résidents et les expatriés. En tout cas, tout refus de votre demande doit s’appuyer sur une justification commerciale. On ne peut pas discriminer sur la base de la nationalité dans l’Union.

Concernant les transferts d’argent, pour un pays de l’Union européenne qui a l’euro pour devise, les frais devraient être les mêmes pour les virements nationaux et internationaux. Ils seront applicables à toute transaction, qu’il s’agisse d’un retrait de liquide ou d’un paiement par carte, même de crédit.

Que se passe-t-il pour les pays de l’Union hors zone euro ? Ils devraient facturer le même montant pour un virement international en euros que pour un virement intérieur.

Une autre bonne chose à savoir est que l’argent qui se trouve sur un compte bancaire de l’Union européenne est protégé en cas de faillite de la banque à hauteur de 100.000 euros, voire plus dans plusieurs pays.”

Pour plus d’informations sur vos droits dans l’Union européenne, vous pouvez appeler le 00 800 6 7 8 9 10 11 ou consulter le site internet : http://europa.eu/youreurope/citizens/index_en.htm

Et si vous souhaitez poser une question dans Utalk, cliquez sur ce bouton ci-dessous.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

Dette grecque : quel coût pour les contribuables européens ?