DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Déficit excessif : deux ans de délai supplémentaire pour la France


France

Déficit excessif : deux ans de délai supplémentaire pour la France

Le verdict est tombé pour la France et on ne peut pas dire que la Commission européenne se soit montrée très sévère. Malgré un déficit obstinément excessif, Paris aura deux ans de plus pour rentrer dans les clous du Pacte de stabilité. Pour le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici, ce n’est pas de la complaisance.

“ Quand les sanctions sont exigées par la situation, il faut et on peut les prendre. Ca n’est pas le cas cette fois-ci, assure-t-il. Mais nous disons en même temps qu’il ne faut pas relâcher l’effort, qu’il faut le poursuivre. Ces deux ans sont impératifs, la mise en oeuvre des réformes est vitale pour le pays s’il veut améliorer la compétitivité, et nous avons constaté que la compétitivité s’est redressée mais lentement, et que le déficit du commerce extérieur restait massif. Donc, il faut poursuivre. “

Le déficit public français était de 4,3% l’an dernier et devrait largement dépasser cette année encore la limite fixée à 3%. Mais pour montrer sa bonne volonté, Paris va devoir faire un effort de redressement budgétaire de 0,5% d’ici la fin mai. Il lui manque 0,2% pour atteindre l’objectif, ce qui équivaut à environ 4 milliards d’euros.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Liste Lagarde : l'ex-ministre grec des Finances devant la justice