DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gemalto minimise les attaques informatiques dont il a fait l'objet en 2010-2011

Le spécialiste français des cartes à puces a dévoilé les conclusions de l’enquête qu’il a diligentée après des révélations sur le vol de clés

Vous lisez:

Gemalto minimise les attaques informatiques dont il a fait l'objet en 2010-2011

Taille du texte Aa Aa

Le spécialiste français des cartes à puces a dévoilé les conclusions de l’enquête qu’il a diligentée après des révélations sur le vol de clés d’encryptage de ses cartes SIM par les services gouvernementaux d‘écoute britannique et américain.

Des révélations faites la semaine dernière par le média en ligne britannique The Intercept citant lui-même des documents datant de 2010 fournis par le lanceur d’alerte Edward Snowden.

Oliver Piou, le pdg de Gemalto ne compte pas lancer de poursuite et a relativisé la portée de ces attaques : “nous pouvons corroborer ce qui est décrit dans les documents cités comme venant de la NSA et d’un service de renseignements britannique. Cette attaque était très innovante, il n’y avait jamais rien eu de tel auparavant. Donc, ce n‘était pas comme si cela venait d’une mafia ou de pirates habituels”.

Les clés dérobées sont utilisées pour protéger la confidentialité des communications par téléphone portable dans le monde entier, mais Gemalto assure que les clés en question portaient sur quelques “cas exceptionnels en 2G” et non sur le 3G et 4G.