DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Vénézuéla plombe les comptes de Telefonica

Vous lisez:

Le Vénézuéla plombe les comptes de Telefonica

Taille du texte Aa Aa

Avec un bénéfice net en recul de 35% en 2014, on pourrait penser que l’opérateur de télécommunications espagnol Telefonica a réalisé une bien piètre performance l’an dernier : il n’en est rien. Ce recul s’explique par des éléments exceptionnels qui se nomment tout d’abord : Vénézuéla. La monnaie vénézuélienne, le bolivar, a poursuivi sa dévaluation fin 2014, ce qui a obligé Telefonica à passer une provision pour dépréciation de 2,8 milliards d’euros sur les actifs vénézuéliens du groupe, alors même que le taux de change du bolivar se situe désormais 76% plus bas. D’autres éléments exceptionnels moins spectaculaires expliquent les mauvais résultats du groupe espagnol.