DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moscou s'inquiète d'une volonté d'échec des Accords de Minsk

Le ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde contre cette perspective, près de deux semaines après l’accord de cessez-le-feu conclu dans

Vous lisez:

Moscou s'inquiète d'une volonté d'échec des Accords de Minsk

Taille du texte Aa Aa

Le ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde contre cette perspective, près de deux semaines après l’accord de cessez-le-feu conclu dans l’Est de l’Ukraine avec Kiev sous l‘égide de la France et de l’Allemagne.

Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe estime que “beaucoup dépend maintenant d’une approche honnête, objective et impartiale sur le terrain de la part des observateurs de l’OSCE et non pas en regardant la situation comme si les accords de Minsk avaient déjà échoué. Certains à Kiev et en dehors veulent un échec de Minsk 2”.

Réunis à Paris hier, les ministres des Affaires étrangères russe, français, allemand et ukrainien ont demandé un renforcement de la mission de l’OSCE chargée de surveiller l’application du cessez-le-feu, mais la prise de Debaltseve le 18 février n’a pas été condamnée.

Et pour Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, “s’il y avait une attaque des séparatistes en direction de Marioupol, les choses seraient complètement bouleversées en terme de sanctions. Et je le dirai à mon collègue russe, Sergueï Lavrov et cela signifierait qu’au niveau européen que la question des questions serait reposée”.

Marioupol est la dernière grande ville contrôlée par Kiev dans la région du Donbass.