DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Selon HRW, les Kurdes bloquent le retour d'Arabes dans des régions disputées en Irak


Irak

Selon HRW, les Kurdes bloquent le retour d'Arabes dans des régions disputées en Irak

L’ONG met en garde le gouvernement régional du Kurdistan contre l’imposition d’une “punition collective à des communautés arabes entières” pour les violences commises par l’Organisation État islamique.

Ce jeune explique comme se fait la discrimination : “cet homme est arabe, lui il est kurde. S’il est kurde, pas de problème, aller à l’intérieur. S’il est arabe, gros problème “.

Selon l’AFP, Human Rights Watch dit avoir répertorié des “actes vraisemblablement discriminatoires” dans les provinces de Ninive et Erbil lors de visites en décembre et janvier.

Deux Kurdes déplacées par les combats ont pu revenir, mais ils vivent dans des maisons qui appartenaient précédemment à des Arabes :

“Il n’y a pas d’Arabes. Ils se sont enfuis, alors nous sommes restés dans leurs maisons “, déclare le premier kurde.

“Les peshmergas m’ont conduit jusqu’ici dans une maison arabe et ils m’ont dit que je pouvais y rester”, assure le second.

Letta Tayler, chercheur pour Human Rights Watch affirme de son côté : “les forces militaires kurdes ont récemment commencé à assouplir ces restrictions dans certaines régions qu’elles contrôlent dans le nord de l’Irak, mais elles doivent faire plus “.

Selon HRW, certains responsables kurdes ont défendu les mesures discriminatoires en arguant que les habitants arabes sunnites de la région avaient soutenu l’offensive des jihadistes et collaboraient toujours avec l’Organisation État islamique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'identité du bourreau de l'EI est désormais connue