DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

2014 : l'année faste d'Airbus Group malgré les ratés de l'A400M

Vous lisez:

2014 : l'année faste d'Airbus Group malgré les ratés de l'A400M

Taille du texte Aa Aa

Airbus Group a connu une année record sur le plan financier en 2014, avec un bénéfice net en hausse de 59%, qui a fait passer au second plan les difficultés industrielles que connaît le constructeur aéronautique avec son appareil militaire A400M.
L’an dernier, Airbus Group a dégagé un bénéfice net record de 2,34 milliards d’euros, qui aurait pu être meilleur encore s’il n’avait dû passer une provision de 551 millions d’euros pour prendre en compte les nouveaux retards enregistrés sur l’A400M.
En 2014, le carnet de commandes du groupe a gonflé de 26% sur un an.
Comme prévu, les avions commerciaux d’Airbus Group ont réalisé les meilleures performances.

Duplex with Tom Enders : Airbus Group CEO

Jon Davies, Euronews
“Nous sommes avec le Pdg d’Airbus Group Tom Enders à Munich. M. Enders, le bénéfice est en hausse de 60% : êtes vous satisfait à 100% par ce résultat ?

Tom Enders, Airbus Group CEO
“Je suis content à 100%. 2014 a été une assez bonne année, nous avons atteint nos objectifs opérationnels : la dynamique commerciale a été très forte, nous avons franchi des étapes importantes et je crois que ça se voit dans le résultat avant impôts, dans notre trésorerie ce qui est très important pour nous, et bien sûr dans nos bénéfices.”

Euronews
C’est un résultat énorme quel que soit le point de vue oú on se place. Comment a-t-il été possible ?

Tom Enders
“Comme je l’ai dit, c’est une combinaison. Nous avons amélioré notre performance opérationnelle particulièrement dans le secteur des avions commerciaux. Nous avons enregistré un nombre très élevé de commandes l’an dernier : presque un record : le 2ème de tous les temps. Plus de 1400 commandes d’appareils. Et par conséquent, nous avons eu pas mal de paiements en pré-livraisons ce qui explique l’amélioration de la trésorerie. Comme je l’ai dit ça a été une belle année”.

Euronews
Et sur quoi va porter l’effort d’Airbus maintenant : sur les super jumbo : l’A380, le nouvel A350 ou sur des appareils plus petits ?

Tom Enders
“Je suis content que vous mentionniez l’A380 parce que 2015 est une année très importante. C’est l’année oú nous atteindrons le seuil de rentabilité après 15 ans de lourds investissements dans le programme de cet avion. C’est une étape majeure, un succès. Nos équipes ont travaillé très dur pour arriver à ce moment. Mais à part l’A380, l’effort porte sur le lancement cette année du nouvel avion long courrier, l’A350; et la transition du vieil A320 vers le nouvel A320 qui est vraiment notre grande source de profits. Donc vous voyez, nous avons de quoi nous occuper.”