DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hommages spontanés à l'opposant russe assassiné Boris Nemtsov


Russie

Hommages spontanés à l'opposant russe assassiné Boris Nemtsov

Dès qu’ils ont appris sa mort, ils sont venus déposer des fleurs à l’endroit même où il a été tué. Samedi matin, une centaine de personnes se sont réunies sur le pont enjambant la Moskova, où Boris Nemtsov a été abattu.

La manifestation prévue dimanche contre la guerre en Ukraine a été annulée. Un hommage à Boris Nemtsov aura lieu à sa place.

“Je pleure vraiment Boris. Le fait est que je le connaissais personnellement. J’ai même été son assistant bénévole. Maintenant, malheureusement, c’est du passé. Et pour moi, c’est une grande tragédie” confie l’un de ses anciens collaborateurs.

L’ancien vice-premier ministre sous Boris Eltsine ne faisait pas l’unanimité, mais tout le monde condamne l’assassinat d’un opposant.

“Il m’avait l’air honnête, ouvert, juste une personne merveilleuse, téméraire, joyeuse, belle, c’est évidemment une tragédie qu’il soit parti” estime un homme venu lui rendre hommage.

“Je ne l’aimais pas en tant que personnalité, je peux le dire franchement. Mais le fait qu’il ait été tué, d’une telle façon et à cet endroit, je pense que c’est avant tout un coup dur pour la société civile” affirme un autre.

L’opposition dénonce un meurtre politique. Les autorités ont autorisé l’hommage prévu dimanche, fixant la limite de 50 000 au nombre de participants.

“L’endroit où Boris Nemtsov a été tué se trouve à environ 200 mètres du Kremlin, la résidence officielle du président russe. C’est probablement l’un des endroits les plus protégés du pays. Ici, la police patrouille tout le temps et les caméras de surveillance filment chaque recoin. Cependant, ça n’a pas empêché les criminels de mener leur plan à bien” observe notre envoyé spécial Andrei Belkevich.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nemtsov assassiné, Poutine dénonce ce meurtre "cruel"