DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Meurtre d'un jeune Japonais : un crime inspiré des jihadistes ?

Une semaine après le massacre d’un enfant de 13 ans à Kawasaki, la police japonaise a arrêté les auteurs présumés de ce crime : il s’agit de trois

Vous lisez:

Meurtre d'un jeune Japonais : un crime inspiré des jihadistes ?

Taille du texte Aa Aa

Une semaine après le massacre d’un enfant de 13 ans à Kawasaki, la police japonaise a arrêté les auteurs présumés de ce crime : il s’agit de trois jeunes lycéens, le plus âgé ayant 18 ans.

Ce fait divers sordide met en émoi le Japon.

Le corps battu et lacéré du jeune Ryota Uemura a été découvert le 20 janvier près d’une rivière de Kawasaki, une ville résidentielle limitrophe de Tokyo.
Le jeune garçon avait la gorge en partie tranchée.

La police a pu retrouver ses assassins présumés grâce aux réseaux sociaux et à une vidéo de caméra de surveillance.

Uemura était déscolarisé depuis janvier, ses parents n’ont jamais été joignables par le collège, il fréquentait un groupe de lycéen qui l’avait passé à tabac le mois dernier et récemment, il avait écrit sur un réseau social “si ça se trouve, je vais me faire tuer“.

Selon des sources anonymes proches de la police, et des allégations circulant sur internet, des médias japonais avancent que les assassins se sont inspiré des exécutions du groupe Etat Islamique.

Réaction des autorités

Le Premier ministre, Shinzo Abe, s’est pour sa part dit désolé que “ce genre de chose n’ait pu être empêché“ et a promis que le gouvernement allait envisager des mesures de plus grande coopération entre les établissements scolaires, les instances d’aide familiale et la police.

Même si la délinquance infantile au Japon est en baisse régulière et moins importante que dans beaucoup d’autres pays riches, le Japon est régulièrement secoué par des crimes atroces commis par des mineurs.