DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liberia : retourner à l'école après Ebola


Libéria

Liberia : retourner à l'école après Ebola

Au Liberia, plusieurs écoles avaient déjà rouvert leur porte il y a 15 jours. Pour les autres, la rentrée, c‘était ce lundi.

Les autorités ont décidé de tourner ainsi la page d’Ebola, le virus qui a fait près de 4000 morts rien qu’au Liberia. Les écoles étaient fermées depuis le mois de juillet. Pendant 7 mois, par précaution, les élèves sont donc restés confinés chez eux. Désormais, les dirigeants estiment que l‘épidémie n’est plus une menace.

Alice Beh est une jeune étudiante de Monrovia. Comme tout le monde, elle sait bien que la maladie n’est pas totalement éradiquée, mais, dit-elle, “on ne peut pas rester comme ça à la maison sans rien faire”. “C’est important de pouvoir continuer notre scolarité”, ajoute-t-elle.

Certains élèves ne reviendront pas

A l’heure où les cours reprennent, plusieurs élèves manquent à l’appel. Certains ont été emportés par la maladie. D’autres sont déscolarisés, comme l’explique Clarence Pillepor, un enseignant de Monrovia : “On sait que certains ne reviendront pas, car durant ces 7 mois sans aller à l‘école, il y a des filles qui sont tombées enceinte, il y a des garçons qui ont trouvé du travail. Ces jeunes gens ne retourneront pas sur les bancs d‘école”.

Des milliers de kits sanitaires ont été distribués dans les écoles de la capitale. Les enseignants ont reçu une formation spécifique pour faire face à d‘éventuels cas d’Ebola. Mais cela ne suffit pas forcément pour apaiser les craintes.
Certains parents dénoncent une rentrée trop précoce, rappelant que de nouveaux cas continuent d‘être recensés…

Réunion à Bruxelles

Par ailleurs, les dirigeants du Libéria, de Sierra Leone et de Guinée, les trois pays les plus touchés par Ebola, se retrouvent ce mardi à Bruxelles pour une réunion internationale organisée par la Commission européenne pour coordonner leurs efforts afin d‘éradiquer définitivement l‘épidémie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Reprise des négociations sur le nucléaire iranien