DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conférence internationale sur Ebola: objectif "zéro cas"

Grande conférence internationale sur le virus Ebola ce mardi, à Bruxelles. Un objectif commun: éradiquer la maladie et préparer la transition. Car

Vous lisez:

Conférence internationale sur Ebola: objectif "zéro cas"

Taille du texte Aa Aa

Grande conférence internationale sur le virus Ebola ce mardi, à Bruxelles. Un objectif commun: éradiquer la maladie et préparer la transition. Car dans les pays touchés (Liberia, Sierra Leone et Guinée) les systèmes de santé vacillent. Le Sida et la malaria menacent de reprendre du terrain. Et l‘économie s’effondre. Les dirigeants Ouest africains réclament un plan Marshall pour se remettre sur pied.

“Il est évident que nos économies ont subi des conséquences extrêmement graves”, exlique le président guinéen, Alpha Condé. “Nous voulons que la Banque mondiale constitue un groupe de consultation pour essayer d’amener la plupart des bailleurs de fonds dans le fonds fiduciaire pour que nous puissions relancer notre économie à partir de la Banque mondiale, mais aussi avec que l’Union Européenne peut donner. Donc nous avons des revendications : c’est l’annulation de la dette et une sorte de Plan Marshall pour les trois pays”.

Au défi sanitaire s’ajoute les challenge sécuritaires, comme le rappelle Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo: “Nos pays, en plus d’Ebola, sont confrontés à des crises sécuritaires. La situation au Mali, Boko Haram au Nigeria et en arrière-plan, la situation sécuritaire, politique et économique difficile en République centrafricaine”.

Depuis l’automne, les nouveaux cas ont été divisés par 10. Deux vaccins sont actuellement à l’essai au Liberia. D’autres suivront en Sierra Leone et en Guinée. Sur le terrain, les ONGs font de la pédagogie pour garantir l’efficacité des traitements.

“D’abord, on s’assure que les communautés comprennent de quels types de tests il s’agit”, explique Mohammed Elhadj As Sy, secrétaire-général de la Fédération internationale de la Croix Rouge et du Croissent Rouge. “On vérifie qu’elles adoptent les bonnes pratiques pour ne pas se retrouver face à des malentendus ou des tensions inutiles.”

Sur les 4,4€ milliards d’aides promis, 2,1€ milliards ont déjà été déboursés pour combattre Ebola.

“Le but de cette conférence n’est pas de récolter de nouveaux fonds pour combattre la maladie”, précise notre correspondante à Bruxelles, Isabel Marques da Silva. “L’aspect financier sera abordé en avril par la Banque mondiale puis en mai lors d’une conférence des Nations Unies.”