DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Votre sang testé pour les marqueurs VIH et syphilis en quinze minutes


science

Votre sang testé pour les marqueurs VIH et syphilis en quinze minutes

En partenariat avec

Ce test est simple. Une simple goutte de sang déposée sur une lame que l’on insère dans un dispositif portable, appelé dongle, une sorte de clef que l’on peut connecter à un smartphone. Une application s’occupe d’analyser l‘échantillon.

Une équipe de recherche de l’université de Columbia a développé un accessoire à bas coût qui peut tester du sang et détecteur des marqueurs concernant le VIH et la syphilis en seulement 15 minutes.

Le chef de recherche Sam Sia estime que ce dispositif serait très utile dans certaines régions africaines.

Sam Sia, professeur d’ingénierie biomédicale à l’université de Columbia :
C’est une question de vie ou de mort, parce que beaucoup de ces patients ne peuvent pas voyager sur de longues distances pour se rendre dans des cliniques pour faire tester leur sang, et donc beaucoup de personnes ne sont pas traitées. Et dans ce cas spécifique, les femmes enceintes, si elles ne sont pas traitées pour le VIH ou la syphilis, vont alors transmettre ces maladies à leurs enfants, et beaucoup de bébés meurent-nés

Des recherches menées au Rwanda sur une centaine de patients, dont des femmes à risques qui transmettent leurs maladies à leurs foetus, montrent que les résultats sont aussi précis que les tests en laboratoire.

Sam Sia estime le plan à long terme pour ce dongle est d’une grande portée. Les tests pourraient être étendus à d’autres MST comme l’herpès, les hépatites et des maladies infectieuses comme le paludisme ou des maladies chroniques comme le cancer ou le diabète.

Sam Sia, professeur d’ingénierie biomédicale à l’université de Columbia :
Aussi longtemps que ces maladies pourront être diagnostiquées en utilisant les tests dits ELISA, alors on pourra répliquer ces ‘classes de tests sanguins’. Mais cela ne couvre pas toutes les conditions. Je pense qu’une telle technologie à le potentiel de révolutionner le système de santé.

Il a fallu une dizaine d’années de recherche pour développer cet appareil qui a au final ne coûte que 34$ à produire, soit une fraction du prix d’un équipement traditionnel.
Les chercheurs de Columbia ont prévu des essais cliniques à large échelle et espère rapidement obtenir l’approbation de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’utilisation du dongle dans les pays en voie de développement.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Du cuir dans le réservoir