DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après la guerre, l'Est de l'Ukraine endeuillé par un coup de grisou

33 mineurs sont morts dans un coup de grisou a Donetsk en Ukraine. Le gouvernement accuse les rebelles d'avoir entravé les secours.

Vous lisez:

Après la guerre, l'Est de l'Ukraine endeuillé par un coup de grisou

Taille du texte Aa Aa

33 morts, c’est le dernier bilan de l’accident dans la mine de Zassiadko, dans l’Est de l’Ukraine. Les secours se sont activés toute la journée pour retrouver des survivants.
230 employés se trouvaient sous la surface au moment de l’explosion, la majorité a été sauvée.

Point of view

j'ai été projeté à trois ou quatre mètres. Et puis immédiatement, la chaleur...

Pour les familles des victimes, c’est une épreuve de plus. Car ces Ukrainiens de Donetsk
subissent la guerre au quotidien.

L’explosion n’aurait pourtant rien à voir avec le conflit. Ce serait la faute à une concentration de gaz méthane. Un coup de grisou, accident trop fréquent dans le bassin minier de l’Ukraine, le cimetière de la mine de Zassiadko, l’une des plus grandes du pays, le rappelle douloureusement.

16 ouvriers ont été blessés, comme Ivan Lazarenko :
“Il y a eu un bang, et ça m’a projeté si fort que j’ai volé à trois ou quatre mètres. Et puis immédiatement, la chaleur. La température a grimpé, vous en voyez les conséquences. Et puis la température a un tout petit peu baissé, alors on a commencé lentement à ramper pour sortir.”

Le gouvernement a annoncé avoir envoyé des secours, que les rebelles qui contrôlent la zone n’ont pas laissé entrer. Un refus qui selon Kiev a coûté des vies humaines.