DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

David Bowie, cinquante ans de carrière en exposition à Paris


le mag

David Bowie, cinquante ans de carrière en exposition à Paris

En partenariat avec

Une exposition consacrée à David Bowie, voilà ce que propose la Philarmonie de Paris. Ont été rassemblés plus de 300 objets – costumes, textes ou encore photographies – autour des cinquante ans de carrière de l’icône du rock britannique. L’exposition a été baptisée ““David Bowie is”“:http://davidbowieis.philharmoniedeparis.fr/.

“L’histoire de David Bowie compte tellement de strates. D’un côté, vous avez quelqu’un avec des origines très simples et qui est aujourd’hui une superstar, qui a connu des hauts et des bas, et il y a quelque chose d’assez Shakespearien dans cette histoire. Mais en parallèle il y a une musique fantastique, et le visuel, qui comprend des aspects de la culture européenne, pas seulement européenne, mais également japonaise et d’ailleurs”, explique la commissaire de l’exposition Victoria Broackes.

Le côté multimédia est clairement mis en avant. L’exposition se déroule avec un casque audio qui passe chansons et interviews de l’artiste au fil de la visite.

“L’idée, c’est de mettre le casque audio et il n’y a rien à faire. Cela vous suit partout où vous allez, mais cela crée cette expérience très immersive qui comptait beaucoup à nos yeux. Parce que bien entendu, Bowie ce n’est pas juste une collection d’artefacts, d’objets et de musique, c’est aussi quelque chose d‘émotionnel, ce côté émotionnel est même vital. Et nous voulions que les gens ressentent quelque chose en même temps qu’ils apprennent et regardent des choses”, précise Victoria Broackes.

L’exposition avait été organisée pour la première fois au Victoria and Albert Museum de Londres en 2013. Elle a, depuis, beaucoup voyagé : Sao Paulo, Berlin, ou encore Chicago, attirant plus de 900 000 visiteurs selon les organisateurs. “David Bowie is” restera à Paris jusqu‘à la fin du mois de mai, avant prendre la direction de l’Australie.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

L'Empire du Sultan : quand Européens et Ottomans se fascinaient mutuellement