DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Argentine : une enquête commandée par la famille du procureur Nisman conclut à un assassinat


Argentine

Argentine : une enquête commandée par la famille du procureur Nisman conclut à un assassinat

Alors que l’enquête officielle privilégie un suicide, des examens médico-légaux indépendants montrent que le magistrat retrouvé mort le 18 janvier dernier avec une balle dans la tête, a été victime d’un meurtre selon son ex-femme, la juge Sandra Arroyo Salgado. ““Nisman”:http://fr.euronews.com/2015/02/19/argentine-maree-humaine-en-memoire-du-procureur-nisman/ n’a pas eu un accident, ne s’est pas suicidé, ils l’ont tué et sa mort est un assassinat dont les contours sont inconnus et qui mérite des réponses, et à mon avis, de la part des institutions de la République”.

Clairement visée, la présidente argentine Cristina Fernandez que Nisman avait accusée d’entrave dans un rapport qu’il avait remis à la justice, quatre jours avant d‘être retrouvé mort.

Le procureur Nisman accusait la chef de l‘État d’avoir notamment couvert certaines personnes soupçonnées en échange de contrats commerciaux, dans l’enquête qu’il menait depuis des années sur un attentat antisémite contre la mutuelle juive de l’AMIA. L’attaque avait fait 85 morts et 300 blessés à Buenos Aires en 1994.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Naufrage de migrants au large de la Sicile : un homme interpellé