DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mode : de l'ultraféminin de Dries Van Noten au calligraphié rock et destructuré d'Adam Andrasick


le mag

Mode : de l'ultraféminin de Dries Van Noten au calligraphié rock et destructuré d'Adam Andrasick

Applaudissements à tout rompre pour Dries Van Noten qui présentait sa foisonnante collection ultra féminine sur les lambris dorés de la Mairie de Paris.
Une collection qui fait la part belle aux broderies et aux imprimés. Des pantalons amples, parfois avec traîne intégrée. Pour les robes, la fluidité et le confort ont été privilégiés. Le styliste belge a décliné l’esprit de la saharienne militaire confortable et pratique.
Le créateur propose aussi de longs manteaux damassés, certains auréolés de fourrures synthétiques, des vestes à la taille appuyée, des jupes portefeuilles en toile de coton.

Adam Andrasick a apporté une touche rock déstructurée à l’univers de Guy Laroche. En quête de renouveau, la maison parisienne a donné carte blanche au créateur américain pour une collection graphique et audacieuse.
Adam Andrasick s’est notamment inspiré des calligraphies du film The Pillow Book de Peter Greenaway. Ainsi, les manteaux et les robes sont ornés de motifs asiatiques.

Christine Phung a dévoilé une collection automne-hiver inspirée du monde numérique moderne.
Le noir est très présent dans la collection, la styliste française n’utilise qu’un seul et même imprimé irisé qui va du noir au mauve en passant par le turquoise. Les coupes se veulent contemporaines et travaillées dans des matières innovantes comme du tweed métallique ou de la laine thermocollée.

Le choix de la rédaction

Prochain article
La lingérie ETAM envahi la piscine Molitor pour la Paris Fashion Week

le mag

La lingérie ETAM envahi la piscine Molitor pour la Paris Fashion Week