DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris : le défilé des défilés

Vous lisez:

Paris : le défilé des défilés

Taille du texte Aa Aa

Dior Combinaisons en maille, cuissardes en vinyle: pour le défilé Dior de prêt-à-porter automne-hiver à Paris, le créateur Raf Simons a repris les

Dior

Combinaisons en maille, cuissardes en vinyle: pour le défilé Dior de prêt-à-porter automne-hiver à Paris, le créateur Raf Simons a repris les thèmes de sa collection de haute couture puisant dans les années 50 à 70 et la science-fiction.

Issey Miyake

La maison de couture japonaise Issey Miyake a défini le dernier opus de son jeune styliste Yoshiyuki Miyamae comme “une myriade de couleurs diffractées dans l’infinie géométrie des prismes, tel un kaléidoscope géant”.

Sur le sol noir laqué de l’Espace Ephémère du jardin des Tuileries, les manteaux amples ont succédé aux tuniques souples, aux lignes ondulées, et aux robes bouffantes taillées dans des matériaux modernes.

Kenzo

Pour présenter la collection Kenzo automne-hiver, les créateurs Carol Lim et Humberto Leon ont choisi d’orchestrer un show autour de grands blocs monolithiques mobiles. L’idée était de recréer une forêt, mais dans un décor industriel.

Comme pour la collection hommes, le thème de la protection domine, avec des silhouettes enveloppées dans des capuches, des capes, ponchos, couvertures graphiques, agrémentées de longs gants.

Mugler

La femme Mugler imaginée par le créateur David Koma est vêtue de tenues en cuir, courtes et près du corps, et unies.

Le Géorgien basé à Londres, directeur artistique de Mugler depuis fin 2013, s’est inspiré de “l’intelligence artificielle” pour ce défilé automne-hiver, son deuxième pour la maison.

Manish Arora

Enfin Manish Arora a crée un monde ici très indien d’heroic fantasy pour des princesses guerrières qui pourraient sortir de Games of throne.