DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les rachats d'actifs de la BCE, l'inspiration fiscale de la Grèce et la montre connectée d'Apple


Business Line

Les rachats d'actifs de la BCE, l'inspiration fiscale de la Grèce et la montre connectée d'Apple

La Banque centrale européenne a finalement lancé son très attendu programme de rachats d’obligations souveraines.
Egalement connu sous le nom de “quantitative easing”, les objectifs de ce programme sont la remontée de l’inflation, faciliter l’octroi de crédit et faire redémarrer l‘économie; si ça fonctionne.

Si ça ne fonctionne pas, ce programme exonérera les pays membres des réformes nécessaires au retour de la croissance.
Le gouvernement grec essaie pourtant de faire ce qu’il a à faire de façon créative. Son idée c’est d’engager des inspecteurs des impôts non professionnels, comme des étudiants ou bien des touristes pour combattre la fraude fiscale.

Dans ce Business Line nous essayons de répondre à la question suivante : pourquoi l‘évasion fiscale est-elle à ce point un problème que le gouvernement grec en arrive à inventer ces nouvelles de nouvelles façons de lutte.

Par ailleurs, nous revenons sur la montre connectée d’Apple : qu’est ce que c’est, à quoi ressemble-t-elle, que peut-elle offrir, quel est son prix et ce qu’elle pourrait représenter pour le groupe ?

Mais tout d’abord, avez-vous assez d’argent ? Dans la minute des “techs de l’info”, nous pèserons le pour et le contre.

Tout celà c’est dans l‘édition de Business Line.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Business Line

Business Line : tous les yeux sont tournés vers le World Mobile Congress de Barcelone