DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Je me suis cachée sous l'évier de la salle de bains"

Nous avons pu joindre par téléphone Alice Clements, une représentante de l’UNICEF, qui était à Port-Vila quand le cyclone a frappé l’archipel du

Vous lisez:

"Je me suis cachée sous l'évier de la salle de bains"

Taille du texte Aa Aa

Nous avons pu joindre par téléphone Alice Clements, une représentante de l’UNICEF, qui était à Port-Vila quand le cyclone a frappé l’archipel du Vanuatu.

‘‘Nous sommes sortis ce matin pour constater l‘étendue des dégâts, et c‘était une scène de désolation. Des bâtiments n’ont plus de toit, d’autres se sont, soit écroulés, soit c’est leur structure qui a été touchée. Les lignes électriques sont au sol, il y a des arbres et des débris partout sur les routes. Les voitures ne peuvent pas rouler plus de cinquante mètres sans avoir la route barrée par un arbre ou une ligne électrique. Dans ces conditions, il est impossible pour l’instant d‘évaluer l’ampleur des dégâts.

J’ai eu la chance d‘être cette nuit dans un hôtel solide. Mais même ici, ma porte a été arrachée. Je me suis cachée sous l‘évier de la salle de bains. Il y a beaucoup de gens qui n’avaient pas de maison adéquate pour affronter un tel cyclone. Donc, nous sommes très inquiets pour eux.’‘