DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

1,5 million de Brésiliens dans la rue pour réclamer la démission de la présidente


Brésil

1,5 million de Brésiliens dans la rue pour réclamer la démission de la présidente

1,5 million de personnes ont battu le pavé hier dans les plus grandes villes du pays sur fond de scandale de corruption. Dans la seule ville de Sao Paulo, un million a réclamé la démission de la présidente brésilienne, éclaboussée par l’affaire Petrobras. La justice enquête sur 49 personnalités politiques soupçonnées de transactions frauduleuses liées au géant national du pétrole. Inacceptable pour les Brésiliens.

“J’ai peur de tout, de l‘économie, de la santé, de ce qui est volé”, s’inquiète une femme. “Plusieurs sociétés ferment, y compris la mienne à cause du gouvernement et de sa corruption. J’ai deux enfants et je veux leur laisser un monde meilleur. Ce qui se passe en ce moment est loin d‘être idéal”, ajoute une mère de famille. Et un autre Brésilien d’ajouter : “c’est un avertissement pour le gouvernement. On veut du changement. Soit ils changent, soit nous redescendons dans la rue.”

Dans un pays au bord de la récession, où l’inflation et les déficits publics s’emballent, c’est le scandale de trop selon notre correspondante à Sao Paulo, Rita Dantas Ferreira. Le gouvernement a mis en place un cabinet de crise pour répondre aux manifestations qui ont lieu dans les plus grandes villes du Brésil. À Planalto, ces derniers jours ont été qualifiés de semaine de fin du monde. Du scandale de Petrobras, aux attaques personnelles contre Dilma Rouseff, le sort semble s’acharner sur la présidente.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crimée : les révélations de Poutine enregistrées avant sa "disparition"