DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Eclipse solaire de ce vendredi : où et comment


monde

Eclipse solaire de ce vendredi : où et comment

Il y aura une éclipse totale du soleil ce vendredi. Mais ne nous réjouissons pas trop vite, la nuit noire ne tombera en plein jour que sur les îles Féroé et l’archipel de Svalbard, en mer de Norvège. Ces îles, en effet, se trouvent sur la trajectoire très étroite de l’ombre totale de la Lune, projetée par le soleil, sur la surface terrestre.

Partout ailleurs en Europe, pas question de crier à la fin du monde ou de faire des sacrifices humains, l‘éclipse ne sera que partielle et n’entraînera pas de baisse de luminosité. Même caché à 80%, notre soleil éclaire (presque) toujours autant.

Mais il serait quand-même dommage de faire la grasse matinée et bouder un phénomène si spectaculaire et assez rare.

Où ?

L‘éclipse partielle sera visible partout en Europe, dans une grande partie de la Sibérie, en Afrique du Nord, Turquie, Israël, Palestine, Jordanie, Liban, Syrie, Irak, nord de l’Iran, nord de l’Asie centrale, Mongolie et dans le nord-ouest de la Chine (voir la carte Astrotouraine).

La Lune commencera à faire de l’ombre à l’Europe près de Cadix, en Espagne, à 8h57 CET, l‘éclipse se déplaçant ensuite dans une direction elliptique Nord-Est, pour atteindre Paris à 9h23 CET et Moscou à 11h13 CET. Le croissant de soleil pourra être observé pendant 2h20 environ. C’est au nord de notre continent que la surface du soleil sera la plus couverte par la Lune. (Horaires pour les principales villes françaises : tableau Science et Avenir)

L’apogée de cette éclipse, c’est à dire le point précis où le soleil sera, pendant 2 minutes 47 secondes, caché à 100% par la Lune, se trouvera aux coordonnées 64°17’N-6°54’W (est de l’Islande, nord des Féroé). Si vous n‘êtes ni un chercheur au CNRS spécialiste en astronomie ni une baleine à bosse, il y a peu de chances que vous puissiez profiter du spectacle.

Comment ?

Attention, lunettes spéciales indispensables ! Non, pas vos lunettes de plage, ni même de glacier ; il faut des lunettes conçues spécialement pour l’observation du soleil : ses rayonnements UV sont très violents et les lésions faites à la cornée peuvent être irrémédiables. On les trouve en pharmacie, chez les opticiens, parfois en grande surface.

Les jumelles et télescopes sont à proscrire, sauf bien-sûr s’ils sont équipés de lentilles ou de filtres spéciaux.

Ensuite, il faut trouver un bon point d’observation, et espérer que les nuages ne viennent pas gâcher la fête.

Pour prendre des photos avec un smartphone, il est conseillé d’avoir une paire de lunettes spéciales en plus à mettre sur l’objectif… Avec un reflex ou une caméra, des filtres spécifiques (et chers) existent.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Forum Crans Montana attire 800 personnes au Sahara occidental